Imprimer cette page

ASV5.5 Voix et criminalistique : la question de l'identification vocale

Jeudi 08 Mars 2018

Animé par Jean-François Bonastre, Professeur au LIA, Avignon, avec la participation de Louis-Jean Boë, chercheur à GIPSA-lab.


L'identification vocale : quel usage dans un contexte judiciaire ? quelle fiabilité dans la comparaison de voix ?

La voix est le support naturel de la majeure partie des activités humaines. Cette omniprésence explique le fort intérêt autour des applications vocales, qui vont de la commande d'un téléviseur à la discussion avec son assistant personnel, en passant par l'indexation et la navigation dans de grands corpus de documents sonores ou multimedia. Dans ce champ applicatif, reconnaitre une personne par sa voix a une place à part, par son ancienneté et un de ces domaines d'application, la criminalistique. La voix, votre voix, est également de plus en plus utilisée comme clé d'authentification dans des applications commerciales. Cet exposé présente tout d'abord la problématique de l'identification vocale dans le contexte judiciaire. La place difficile de la science dans ce contexte est évoquée, avec quelques exemples pratiques. La deuxième partie de l'atelier est consacrée aux systèmes automatiques d'identification vocale. Elle se poursuit par un troisième volet dédié à la fiabilité en comparaison de voix. Enfin, juste avant de conclure, pour enrichir le débat à venir, la question de ce que dit la voix sur nous, outre notre identité ou le message linguistique, sera abordée.